LA VIE À BUCAREST

Beaucoup d’élèves de la province ont peur, au début, de vivre à Bucarest. La vie tumultueuse de la capitale peut vous effrayer, mais une fois habitué vous ne souhaiterez vivre dans aucune autre ville. De plus, par rapport aux opportunités, le coût d’entretien est très réduit.

LE COÛT DE LA VIE

Le coût de la vie à Bucarest est relativement réduit par rapport à d’autres capitales européennes. Ainsi, au cas où vous optez pour un logement dans un des foyers d’étudiant d’ASE le loyer mensuel (y compris les utilités) est d’environ 150 lei. Si vous choisissez comme hébergement un appartement, le loyer moyen pour deux chambres est de 250-300 Euro.

En ce qui concerne les coûts de la vie, la nourriture est à un prix assez convenable, un étudiant dépensant 250 à 300 Euro/ mois, en dehors des frais de la maison.

Étant une capitale en plein développement, Bucarest offre aussi la possibilité de trouver des emplois à temps partiel, ce qui pourrait vous aider.

ENDROITS À VISITER

À VISITER

LE PALAIS DU PARLEMENT

palatul-parlamentului« La Maison du Peuple » est le principal objectif touristique de Bucarest. Connu avant la révolution sous le nom de « La Maison de la République » ou « La Maison du Peuple », le Palais du Parlement mesure 270 m de long, 240 m de large, 86 m de haut et 92 m en dessous du sol. Il a 12 niveaux au dessus du sol et autre 8 souterrains. Selon Guiness Book, il est le deuxième plus grand bâtiment administratif à usage civil du monde. Une partie du Palais du Parlement est ouverte au public. Le programme est de lundi à vendredi, de 10,00h à 15,00h pendant l’hiver (octobre – mars) et de 9,00h à 16,00h l’été (avril – septembre). Les visites sont organisées pour des groupes de 25 personnes et sont guidées.

LE THÉÂTRE NATIONAL

teatrul-national
Situé sur Calea Victoriei, il a été construit entre 1846 et 1852 selon les plans de l’architecte Joseph Heft. Le bâtiment a été démoli à causes des dommages subis au cours du bombardement allemand en Août 1944. Le 20 Décembre 1973 a été inauguré le nouvel bâtiment du Théâtre National, situé le Boulevard Balcescu, avec trois salles de spectacle : La Grande Salle, La Petite Salle et la Salle Atelier.

LIPSCANI – CENTRE VILLE

lipscani

Il est considéré comme le berceau médiéval de Bucarest. Il couvre un petit labyrinthe de ruelles bordées de quatre rues Calea Victoriei, Strada Doamnei, Bulevardul Bratianu et Strada Halelor. Le nom de Lipscani trouve son origine dans le mot par lequel les Roumains appelaient à l’époque la ville Leipzig (Lipsca) et ses marchands – les plus riches et innovants des commerçants de la zone. Vous pouvez y trouver de nombreux cafés, restaurants et magasins.

LA MUSÉE PALATUL VOIEVODAL CURTEA VECHE

curtea-vecheSitué sur la rue Franceza, il était à l’origine, au XIVe siècle, une forteresse construite par le prince Mircea cel Batran. Vlad le IIIe Dracul et d’autres princes successeurs ont élargit ou reconstruit plusieurs fois la cour, mais le bâtiment principal, les corps de garde, la tour de surveille et les bains ont été construits entre 1690-1714 par le prince Constantin Brancoveanu.

HANUL LUI MANUC

hanul-lui-manuc

Il porte le nom du marchand arménien qui l-a construit en 1808. Il est le seul caravansérail qui existe encore en Roumanie. Sa cour immense et fastueuse était conçue pour abriter les convois des charrettes qui voyageaient par toute l’Europe.

L’ÉGLISE STAVROPOLEOS

manastirea-stavropoleo

Minuscule, mais merveilleusement proportionnée, elle se dresse au croisement des rues Stavropoleos et Strada Postei. Construite en 1724 comme monastère par quelques moines grecs orthodoxes, cette église offre aux yeux des détails charmants parmi lesquels les colonnes en pierre richement ornés qui soutiennent une rangée d’arcs en style orientale et des arcades aveugles qui gardent latéralement le bâtiment.

LE MUSÉE NATIONAL DE L’HISTOIRE DE LA ROUMANIE

Muzeul_National_de_Istorie_a_RomanieiAyant un aspect impérial, le bâtiment du Musée National de l’Histoire abrite, parmi ses trésors, « Closca cu puii de aur » (« la Poule aux poulets en or ») – 22 pièces en or incrustées de pierres précieuses, des bijoux et des vases supposés d’avoir été enterrés par les Ostrogoths au Ve siècle. La collection comprend quatre fibules (agrafes) ressemblant à une poule et trois poussins, d’où le nom du trésor.

LE PALAIS COTROCENI

palatul-cotroceni

Il est la résidence officielle du président de la Roumanie. Projeté par Paul Gottereau pour le prince héritier Ferdinand et terminé en 1895, le bâtiment principal et sa cour immense incluent l’église d’un ancien monastère du XVIIe siècle, fondé par Serban Cantacuzino, le prince de la Valachie.

LE MUSÉE NATIONAL DU VILLAGE « DIMITRIE GUSTI »

muzeul-satuluiSitué dans le parc Herastrau, le plus grand de Bucarest, il attire tous les touristes, tant jeunes que vieux. Affectez au moins une moitié de la journée car vous avez quoi admirer. Organisé sous la forme d’un grand village traditionnel, par le déplacement des maison paysannes, le musée en plein air est traversé par un réseau de ruelles bordées d’arbres qui vous conduisent parmi les environ 300 constructions de toutes les zones du pays dont un bon nombre peuvent être visitées aussi à l’intérieur.

LE JARDIN BOTANIQUE

Gradina-BotanicaLe Jardin Botanique « Dimitrie Brandza » (fermé le lundi) a été fondé en 1860 par le célèbre médecin roumain Carol Davila. Situé initialement en face de la Faculté de Médecine, il a été déplacé sur l’emplacement actuel en 1884 et a reçu le nom du réputé botaniste Dimitrie Brandza, qui a milité pour sa survie.

LE MUSÉE NATIONAL D’ART DE LA ROUMANIE

mnaSe trouvant dans l’ancien palais d’hiver du roi Carol I (régnant entre 1866-1914), le musée est fermé le lundi et le mardi. Des travaux originaux du renommé sculpteur Constantin Brancusi ainsi que de splendide pièces d’art religieux médiéval y sont exposés.

Restaurants et Bars

Restaurante

Contact

Pentru orice nelamurire iti stam la dispozitie. Scrie-ne un mesaj si te asiguram ca iti vom raspunde cat de repede putem.