La fin de la seconde année d’études approche… Vous vous sentez plus à l’aise et sûr/e en ce qui concerne vos connaissances accumulées pendant vos études. D’une manière ou d’une autre, vous avez envie de démontrer à vous-même et aux autres de quoi vous êtes capable.

Eh, bien ! C’est le moment de le faire !

Quand même, il y a encore une étape… et cela va prendre environ une année : c’est la troisième année d’études, suivie par le dépôt et la soutenance du mémoire de licence. Ce sera le couronnement de vos études, l’opportunité de prouver que vous êtes prêt/e pour la vie professionnelle.
Compte tenu de son importance et impact sur vos études, nous vous recommandons de traiter le mémoire de manière très responsable. Le sujet, l’idée, est très important. Prenez le temps de réfléchir avant de faire votre choix – voici quelques conseils :

  • Le mémoire de licence est une représentation de votre spécialisation. Lors de vos études, vous avez parcouru beaucoup de disciplines et vous avez des connaissances dans des domaines divers. Mais à ce moment il faut aussi réflechir à ce que vous voulez faire après vos études. Bien que votre destinée ne sera probablement pas définie par le thème de votre mémoire, il ne faut pas négliger le pouvoir de recommandation qu’un tel ouvrage a. Peut-être la note n’est pas toujours un critère d’embauche, mais la maîtrise de certains sujets peut s’avérer un avantage dans certaines situations professionnelles. Se focaliser sur des sujets spécifiques peur vous mettre en valeur auprès d’un employeur potentiel, qui vous percevra comme une personne motivée, ambitieuse, dédiée et enthousiaste, capable à se fixer des objectifs précis et de les poursuivre. Autrement dit, un choix aléatoire, déterminé par les options restantes très limitées ne vous sera pas trop favorable.

  • Le travail sur un thème qui vous intéresse et qui vous plaît sera fait presque sans effort. Parfois il est difficile de dire ce qu’on aime mieux, mais on peut, à l’aide d’une petite introspection, trouver le thème qui non seulement suscite constamment votre curiosité, mais aussi vous détermine à en parler passionnément chaque fois que vous en avez l’opportunité. Pour ce faire, vous pourrez même être tenté/e à consulter quelques livres à la bibliothèque, malgré le beau temps.

  • Les vacances d’été sont toujours trop courtes. Croyez nous, c’est toujours le cas des vacances : c’est pareil pour les vacances d’hiver ou celles de printemps. Donc choisir votre thème le plus tôt possible est la meilleure chose à faire. Lorsque vous avez une direction,  allez pouvoir planifier votre travail et doser vos efforts.

  • La compatibilité avec le professeur coordinateur. Mis à part les connaissances, les indications et les conseils que le professeur coordinateurs peut vous transmettre, son attitude envers vous lors des sessions de consultations aura une influence majeure sur votre enthousiasme et efficience.

  • Le thème du mémoire devrait être « sur votre mesure ». Parfois nous sommes tentés à choisir des thèmes simples, qu’on estime pouvoir traiter très vite, mais cela n’est pas toujours à notre avantage. Le rôle du mémoire de diplôme est de donner une mesure de nos capacités intellectuelles, de notre discipline, y compris de la capacité des traiter des informations et de la rendre dans un document écrit. Donc un mémoire qui ne vous provoque pas et qui ne met pas en valeur vos connaissances et compétences, ne fera grande chose pour vous et sera apprécié sur mesure.

Peut-être vous êtes parmi ceux qui travaillent bien sous le stress et qui peuvent se concentrer et donner 100% d’effort, mais il y a toujours le risque de dérapages imprévus, qui peuvent affecter la qualité de votre travail.

Nous vous conseillons donc de commencer le travail au plus tôt possible afin de vous garantir le succès !

Latest News

Join Over 1,000 Students Enjoying FABIZ Education Now

Become Part of FABIZ to Further Your Career.